Institut Tshakapesh
Communautés membres
Mission et valeurs
Zone courriel
Service à la clientèle
Nous joindre
Offres d'emploi
Langue innue | Innu-aimun
Culture innue | Innu-aitun
Programmes en éducation
Programme de réussite scolaire des étudiants des Premières Nations (PRSEPN)
Adaptation scolaire
Transformation de l'éducation
GRDIS
Espace enseignants
Projet de loi sur l'éducation
Écoles
Comités
Album photos
Accueil  >  Éducation  >  Adaptation scolaire  >  Recherche et développement
Recherche et développement

Le volet Recherche et développement du secteur de l’adaptation scolaire met l’accent sur la recherche ainsi que sur le développement de projets spéciaux. Grâce à ce volet, plusieurs initiatives, activités ou projets ont vu le jour. Pensons, par exemple, à la production d’un document audio-visuel sur le profil de l’élève innu ou au développement du système informatisé des données avec le MAINC. La recherche et le développement permettent au secteur de l’adaptation scolaire de Tshakapesh de trouver de nouvelles stratégies d’intervention et de nouveaux moyens pour répondre davantage aux besoins particuliers de notre clientèle en difficulté. De plus, il permet de positionner Tshakapesh en tant que leader régional capable d’innovations pédagogiques. Enfin, plusieurs projets spéciaux permettent également de favoriser le partenariat avec de nombreux organismes, tels que les Services sociaux, le Centre l’Emergent, les centres hospitaliers, etc.

Quelques activités en lien avec ce champ d’activités :

  • Conception et diffusion d’une politique en éducation spéciale
  • Mise à jour du site WEB
  • Dépliants d’information
  • Projet audio-visuel, innovations pédagogiques, programmes spéciaux (secondaire, immersion,

     savoirs essentiels, etc.)

  • Conception et mise en place d’un programme de prévention
  • Pourcentage des élèves relevant de l’adaptation scolaire

 

DVD du profil de l'élève innu

Le document audio-visuel « Profil de l’élève innu » présente, de façon générale, les résultats des différentes évaluations effectuées auprès de cette clientèle depuis quelques années déjà. Les différents spécialistes de l’ICEM (psychologue, neuropsychologue, orthophoniste, ergothérapeute, orthopédagogue et psychoéducateur) ont remarqué que les élèves innus présentent des caractéristiques particulières et qu’il faut en tenir compte en intervention, en enseignement ou lors des séances d’évaluation (ex. Celui-ci semble privilégier une entrée plus simultanée que séquentielle, est plutôt non-verbal que verbal, davantage kinesthésique que logico-mathématiques, etc.). Étant donné que les tests utilisés ne sont pas validés pour la clientèle autochtone, leur utilisation entraîne beaucoup de controverse, car un nombre considérable d’enfants pourraient être diagnostiqués comme étant : dyslexiques, déficients intellectuels, etc. Les scores aux tests doivent être interprétés en fonction d’un ensemble d’informations.

Le document audio-visuel présente donc le profil de l’élève innu en lien avec :

  • Les intelligences multiples (visuelle, kinesthésique et naturaliste)
  • Les styles cognitifs (plus simultané non-verbal que séquentiel)
  • L'apprentissage de la langue seconde (différences linguistiques, difficultés langagières…)
  • La culture (principe de non-compétition, vie en groupe, etc.)
  • Les stratégies d’enseignement

 

Pour visionner la vidéo, veuillez sélectionner la langue:

 

Textes complémentaires au visionnement du DVD Profil de l'élève innu.

 

Cliquez sur l'image pour avoir accès à des méthodes d'enseignements adaptées pour les enfants des Premières Nations.
©Alberta Education Canada 2006

Conception et mise en place d’un programme de prévention

L’Institut Tshakapesh s’est interrogé quant à ses responsabilités par rapport au phénomène de consommation d’alcool et de drogues dans les écoles. Au cours de l’année 2010-2011, le secteur de l’adaptation scolaire a organisé deux rencontres à cet effet.

La première rencontre, à laquelle ont participé les directions d’école et les membres du comité des intervenants en adaptation scolaire (C.A.S), a eu pour objet le champ d’action du secteur de l’éducation en matière de consommation de drogues et d’alcool chez les élèves. Les recommandations favorisaient le développement d’un programme de prévention en matière de toxicomanie à l’intention des élèves des écoles innues. La seconde rencontre faisait appel aux directions d’école afin de déterminer les paramètres d’un programme de prévention des toxicomanies. Tous se sont entendus sur l’élaboration d’un programme scolaire de développement des habiletés sociales visant la prévention de la consommation de psychotropes chez les élèves des écoles innues membres de l’Institut Tshakapesh. Les recommandations favorisaient également la mise en place d’un comité de travail, où seront représentés différents intervenants scolaires des communautés.