Petite histoire d’une grande idée… d’une grande fierté !

En 1978, le Conseil atikamekw montagnais (CAM) créait l’Institut éducatif culturel atikamekw-montagnais, une organisation à but non lucratif entièrement vouée à la valorisation et la transmission de la langue et de la culture innues. Le pari de ses instigateurs était le suivant : avec la bonne stratégie et les bons outils, les communautés innues s’approprieraient durablement leur identité… et conséquemment leur avenir !

En 1990, lorsque la nation atikamekw se retire du CAM, l’Institut poursuit ses activités sous un nouveau nom : Institut culturel éducatif montagnais. Un nom qu’elle portera jusqu’en 2010, année historique pour les peuples autochtones puisque les Nations Unies déposent à New York une Déclaration sur les droits des peuples autochtones.

Dans la foulée de cette déclaration, l’organisation déjà plus que trentenaire adopte son nom actuel : Institut Tshakapesh. Un nom intimement lié à sa mission, puisque dans la culture innue, Tshakapesh est l’un des personnages mythiques qui sont à l’origine de la création du monde. La légende veut qu’il ait démontré qu’à force de courage, de travail et de persévérance, on parvient toujours à vaincre les difficultés.

Aujourd’hui, l’Institut poursuit sa mission et son engagement envers toutes les communautés innues qui en sont membres : sauvegarder et transmettre leur langue, préserver et promouvoir leur culture, soutenir et développer leur réussite scolaire. Sa notoriété et sa crédibilité sont choses admises, l’organisation toujours sans but lucratif étant devenu le gardien de la culture innue.

Présidents